Claire Borotra a donné naissance à la Marilyn à la française


 

L’adaptation d’un roman de Claire Chazal et une saga télévisée Le Bleu de l’Océan, dont elle fut l’héroïne, ont suscité autour de Claire Borotra un grand intérêt médiatique. Jusqu’à ce que la petite nièce du champion de tennis Jean Borotra décide de passer à autre chose. Elle se dédie aujourd’hui à l’écriture et la production : elle a interprété au théâtre du Rond-Point Marilyn intime, une pièce qu’elle a écrite.

Claire Borotra fait partie de ces FF parisiennes qui ne connaissent pas de plus grand plaisir que de s’asseoir à une terrasse de café, de lire son journal et d’observer les gens. Elle est l’image de la FF qui s’accomplit dans sa passion et qui ose changer de cap.

A certains moments de leur vie, toutes les femmes ont l’impression de tourner en rond et ressentent un besoin de prendre l’air. Elles ne désirent pas tomber dans la lassitude mais elles veulent à tout prix garder l’émerveillement. Claire Borotra, qui avait étudié à l’université Paris Dauphine avant de devenir réellement comédienne, a repris les études économiques et sociales après Le Bleu de l’Océan.

Marilyn à la française

L’idée de créer une Marilyn intime lui est venue brusquement. Comme un coup de massue, cette obsession a investi sa vie en la bouleversant. Sa Marilyn se rapproche davantage de Norman Jean que de l’icône. Elle a imaginé une correspondance entre elle et sa mère qui aurait duré toute sa vie, alors que sa vraie mère l’a justement abandonnée tout au long de sa vie. Elle s’est penchée sur l’intimité d’une étoile dans la solitude absolue de sa vie de femme.

Cette Marilyn à la française incarne la faille dont chaque femme se nourrit pour accéder au plus haut niveau. Cette faille, qui est son moteur, se rouvre sous ses pieds quand elle atteint son but. Il est difficile de résister à la chute qui en découle. Aucune actrice n’a écrit sur la vraie Marilyn. Mais, Claire Borotra connaît les dangers de ce métier, la fragilité qu’il entretient, l’artifice affectif avec lequel il faut jouer.

De la danse à l’écriture, il n’y a qu’un pas

Claire Borotra a tiré les leçons du passé et n’acceptera plus certains projets pour des mauvaises raisons. Désormais, elle se lance dans la production : un métier qu’elle a appris les mains dans le moteur et pour lequel ses études l’ont bien aidée.

Ex-petit rat de l’Opéra, elle a toutefois failli être danseuse étoile. L’ambiance de l’école, très dure et très violente, ne convenait pas à la petite fille pleine de tendresse et de douceur que Claire Borotra était alors. Dépourvue de carapace de protection, elle était meurtrie par cette violence qui lui rentrait directement dans la chair. Pendant trois ans, on lui a répété qu’elle n’était plus une enfant mais une semi-professionnelle. Aux côtés de Nicolas Le Riche et d’Aurélie Dupont, elle a souffert le rythme infernal et les os fragiles qui se brisent sous la pression, … Claire Borotra se rappelle aussi de cette tournée au Japon alors qu’elle avait une entorse à la cheville.

Avec le temps, la danse a été bénéfique pour la Française : elle lui a appris à s’écouter, à savoir dépasser la douleur et surtout à réussir sa carrière d’actrice – ce métier où il faut faire croire qu’est facile quelque chose de très difficile. Lorsque que Claire Borotra a ouvert les portes de l’univers de l’écriture, ce monde a pris une place de plus en plus importante dans sa vie. Elle a même songé à arrêter totalement la comédie, mais le sentiment d’avoir un trop-plein d’émotions en elle dont seul le métier d’actrice peut donner un sens l’a conduit à mener une double vie.

Cette FF de bientôt 40 ans a une recette miracle pour garder la « positive attitude » : la boxe française. En effet, si au quotidien, la FF est bien élevée, encaisse les coups et ne les rends pas, dans ce sport, il faut les rendre. Quoi de mieux pour devenir plus résistante, soulager ses colères et ses rébellions à l’encontre de l’état de fait ? Cette discipline redonne confiance aux Françaises et les libère.

Screen Shot 2015-11-04 at 6.45.17 PM

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s