Maîtriser l’art du week-end à la française


Par Diane Z.

Comment la Française arrive-t-elle à emporter le strict nécessaire en étant le plus stylé possible ? Un brin tradi mais tellement stylée et romantique, la Française fait son retour en force dans les contrées voisines. Elles rivalise d’élégance. Par sa simplicité désarmante, elle dévoile pourtant une beauté singulière.

Destination Rome :

L’Italienne commence à se trouver belle quand la Française se trouve too much. L’Italie est bien un des seuls pays d’Europe où ajouter du panache à sa mise, c’est être pris au sérieux. Sans perdre ses bonnes manières ni son beau minois (parce qu’elle sait que ces atouts sont utiles pour rester séduisante), la Française se lâche enfin. A Rome, la FF peut plaire autrement en adoptant un vestiaire hors-cadre. Le message est brut mais le choix de ses vêtements n’en est pas moins sophistiqué. Vierge de toute transformation artificielle, la Française est authentique et ne ment pas. Les détails démontrent un style loin d’être négligé et en réalité très affûté. Tout a un sens. Chic, relax et naturelle : un cocktail qui pétille !

Destination Londres :

C’est la capitale mondiale des ladies stylées dont toutes les femmes peuvent s’inspirer. Façon Kate Middelton ou Victoria Beckman : toujours chic, mais avec un twist. A Londres, la Française est une femme pour qui le monde ne suffit pas. Miss moderne et garante d’une certaine tradition à la fois, elle traverse la ville avec une élégance assumée teintée d’un luxe raffiné.

Destination Berlin :

Si le modèle allemand est parfois un peu sobre, il a le mérite d’être ancré dans son siècle. Baskets, capuches et casquettes caractérisent cette joggeuse avant-gardiste, devenue clubbeuse en un clin d’œil. Intelligente, belle et rebelle, la Française apparaît à Berlin comme la femme idéale. Mais ses qualités ne lui sont reconnues qu’à condition qu’elles soient rendues visibles de ses contemporaines. C’est pourquoi la Française se doit de maîtriser son style de femme moderne aussi le week-end.

Destination Marseille :

Marinière et espadrilles, sur le Vieux-Port, le mot d’ordre est lâché : le week-end sera « pépouze » ! Autrement dit, fidèle à une certaine idée sudiste de la décontraction, chère à nos cœurs. Classique indémodable, la Française trouve son inspiration dans les it vintages et caractéristiques par essence. Jamais, elle ne perd de sa superbe. Ce qui lui vaut aujourd’hui d’être l’icône de toutes celles pour qui le retour aux sources est un luxe.

Screen Shot 2015-03-06 at 8.20.36 AM

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s