Victoire Dauxerre Pro

Lecture : l’ex-mannequin Victoire Maçon Dauxerre, notre témoin lumière !


 

Victoire Maçon Dauxerre fait partie de ces jeunes filles prises dans le cercle sarcastique de l’univers doré des défilés, des fashion weeks et de la mode… Son courage sans faille, son sourire épanoui aujourd’hui cachent une part sombre de sa vie : son expérience en tant que mannequin… Le Journal d’une top model – « Jamais assez maigre »- est son témoignage poignant plein de sincérité et d’humilité et surtout rempli d’espoir.

Depuis la sortie de son livre, il y a quelques mois, Victoire Maçon Dauxerre est sollicitée par tous les médias français et étrangers. A la radio, à la télévision, dans les journaux, le visage de cette jolie brune – apprentie comédienne – est partout ! Si elle vous dit quelque chose, en effet, Victoire était sous les feux de la rampe en 2011. Demandée par tous les plus grands créateurs pour défiler aux plus prestigieux événements de la modopshère, Victoire a sillonné le monde et s’est retrouvée en couvertures des magazines de mode, et sur les chaînes de Télévision fashion.

Entre temps, la jeune fille a vécu une descente aux enfers (vers les profondeurs funestes de l’anorexie, de l’obsession du physique, du culte de la maigreur). Totalement réifiée par les agences de mannequinats, Victoire Maçon Dauxerre a été victime d’un cauchemar.

Avec une simplicité et une fluidité désarmante, la jeune auteure se confie et déverse tout son sac : finis les cachotteries, les coups en douce, les mensonges, les trahisons, les dépressions, la solitude… Ce journal intime est comme l’ultime pansement qui lui permettra de guérir et d’apaiser une blessure encore à vif. Car, personne mieux que celles et ceux qui souffrent de cette manière comprendront que raccrocher ses escarpins et prendre la plume est une épreuve à relever digne des douze travaux d’Hercule !

La rédaction de La Mode à la Française ne saluera jamais assez la force de Victoire Maçon Dauxerre. Un seul mot : MERCI !

Synopsis :

Repérée dans la rue alors qu’elle préparait le concours de Sciences-Po, la jeune femme de 22 ans raconte le choc qu’elle a eu lorsqu’elle a découvert l’envers du décor et la pression exercée pour qu’elle entre dans des vêtements de taille 32. Victoire a connu le pire, subi la pression de la mode et a même tenté de mettre fin à ses jours jusqu’à trouver la force, grâce à ses proches, de remonter la pente.

Sélection des extraits les plus frappants :

« Je mangeais trois fruits quotidiennement. Un litre et demi de Pepsi Max pour me caler avec des bulles mais un jour, je me suis évanouie ».

« Ni moi ni mes parents ne pouvions imaginer comment ça se passait. Il y a une omerta. Mais, pour moi, il est criminel de véhiculer comme modèle de beauté une image aussi malsaine de la femme. Lors d’un casting, je faisais du 85A comme à 12 ans et on m’a dit que j’avais trop de poitrine ».

« Je pesais 47 kilos pour 1,78 mètre. Je n’avais plus mes règles, je faisais de l’hypertension, je perdais mes cheveux, j’avais le squelette d’une dame de 70 ans ».

« En temps normal, on ne fait qu’un seul casting ou shooting par jour, c’est d’un ennui incroyable. Je remplissais le vide de nourriture, puis je prenais des laxatifs. Quand cela ne suffisait plus, je recourais aux lavements. Mal au ventre à force de ne manger que du cru. Mal parce que mon corps n’était plus adapté à la nourriture ».

A se procurer aux Editions Les Arènes.
Jamais assez maigre, Journal d’une top model, Victoire Maçon Dauxerre

12346435_1648120735475729_7958647831779353835_n.jpg

Screen Shot 2015-11-04 at 6.48.46 PM

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s