Rencontre avec la créatrice Madame Woo


 

La collection Printemps/Eté 2016 voit Madame Woo et Katie Chung, directrices artistiques, imaginer comment l’Homme WOOYOUNGMI s’habillerait pour son voyage lunaire; il contemple le futur fixant la Lune en sachant que cela sera bientôt une possibilité. Pour les créatrices, ce voyage est constitué de beauté et d’émotion. La composition reflète l’émotion d’une œuvre construite tel un rêve devenant réalité. Manteaux plastifiés froissés, vestes de costumes, pantalons foncés, broderies matelassées sur la façon, textures intéressantes, garde-robes sophistiquées, mailles caoutchoutées, gilets en molleton retourné et recouverts de feuilles d’argent, … 

Bienvenue dans l’univers de Madame Woo !

La Mode à la Française (Modzik) : Madame Woo, qui êtes-vous ?

Madame Woo : Quand vous posez la question comme ça, je ne sais pas quoi répondre ! En tant que créatrice, je ne sais pas qui je suis. Mais, en tant que femme, je suis une de celles qui rêvent sans cesse de l’homme idéal. A partir de ces images de mon esprit, je crée mes vêtements….

Parlez-nous de votre dernière collection ?

Le thème de cette ultime vestiaire est « Voyage sur la Lune ». Je voulais exprimer ce désir de voguer vers des expériences intimes, mystérieuses, émotionnelles et lyriques. Pas du tout partir à l’aventure façon cosmonaute ! Pour moi, la Lune est un des seuls endroits depuis la terre qui a une véritable part de mystique. J’aime cette idée et elle m’inspire à chaque instant.

Pouvons-nous vous appeler ‘la poétesse de la mode’ ?

Pour moi, beaucoup de choses se vivent dans un monde irréel et imaginaire. Chacun de nous a son jardin secret. Mais moi, j’ai besoin d’exprimer et de faire partager ce monde personnel. Je veux que l’irréel prenne forme et devienne réalité !

Comment vos racines coréennes se retrouvent dans les coupes et les détails de vos collections ?

Je suis bouddhiste et donc je cultive cette attitude de la « zénitude » propre à ma religion. Dans chacun de mes gestes, dans chacune de mes paroles et de mes pensées, je reste zen. Forcément, cela se ressent dans mes collections ! La délicatesse et la pureté des lignes des pièces sont à l’image de ma culture coréenne. Jamais je ne crée dans l’exagération des formes et des finitions. J’aime la finesse du tissu et je lui fais honneur !

Mais, n’est-ce pas contradictoire que Madame Woo ne crée que de la mode masculine ?

C’est parce que justement je suis une femme et que je veux créer mon homme idéal à travers le vêtement. Comme vous dites en occident, je crois en mon Prince Charmant et il m’apparaît dès que j’ai fini une collection : c’est magique ! Et vous, avez-vous trouvé le vôtre ?

Euh non, pas encore ..! Reprenons : pourquoi attacher tant d’importance à la triple dimension de la confection de vos vêtements ?

Comme vous l’avez compris, le monde imaginaire a une place très importante dans ma vie et dans mes créations. Il est donc essentiel que cette obsession se matérialise dans mes pièces par une autre dimension qui laisse du vide. La 3D dans la conception stylistique est pour moi la symbolique du rêve.

Vous travaillez étroitement avec votre fille, à tel point que maintenant vous formez toutes les deux un duo créatif derrière la marque Wooyoungmi. Comment se passe cette relation mère-fille-associées ?

C’est la pire chose à faire ! En réalité, je pense que notre travail commun permet à notre marque de garder toujours la même identité sans avoir peur de regarder vers l’avenir et de se renouveler. Toutes les deux nous sommes très complémentaires et je suis très fière du talent de ma fille, des idées qu’elle apporte et des choix que nous faisons ensemble pour faire perdurer la marque. Chacune, nous gagnons en maturité stylistique, année après année.

Une pièce dont vous êtes la plus fière ?

Je ne suis jamais satisfaite. Je pense pouvoir toujours faire mieux la prochaine saison. Je m’améliore à chaque collection et je ne me tourne jamais vers le passé !

Collection à découvrir en boutique où la pièce unique « Out of Time » de l’artiste Mathias Kiss – inspiré du vestiaire de WOOYOUNGMI – est exposée en exclusivité jusqu’à mi-Mars 2016 ! On y court !

Screen Shot 2015-11-04 at 6.48.46 PM

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s