[Lecture] Rentrée Littéraire 2016 : « Le Dernier des Nôtres » d’Adélaïde de Clermont-Tonnerre


Pour nos lectrices assidues, septembre est un mois à part (comme pour nos fashionistas, mais avec elles, on parlera de Fashion Week ). Un mois à part ? La rentrée littéraire bien sûr ! En effet, déferlement de nouveaux romans et empressement dans les librairies pour jeter son dévolu sur LE livre. Au milieu de cet océan de reliures, nous vous présentons « Le dernier des Nôtres » D’Adelaïde de Clermont-Tonnerre aux éditions Grasset.

Septembre fut le temps de la rentrée. Septembre fut le temps des retrouvailles. Septembre fut aussi le temps des voyages. Le mois où, comme les feuilles qui se détachent des branches des arbres, nous nous sommes envolées pour virevolter et tourbillonner vers d’autres horizons et d’autres cultures.

Et pendant ces longs voyages, la lecture nous a accompagnés, ne nous laissant ainsi jamais seules. Nourrissant nos rêveries, nous avons choisi un livre pour chacun de ces envols (i.e. deux livres nouveaux parmi la sélection de la rentrée littéraire 2016). Nous vous avons parlé de L’Insouciance de Karine Tuil…

…Notre second coup de cœur littéraire fut « Le dernier des nôtres » d’Adelaïde de Clermont-Tonnerre.

Un livre qui nous a séduites une première fois à travers l’intervention de l’admirable Géraldine Maillet : chroniqueuse sur Touche Pas à Mon Poste (présenté par Cyril Hanouna sur C8), elle avait offert ce livre sur le plateau et le présentateur avait alors lu quelques extraits au cours de l’émission alors que Géraldine Maillet détaillait quelque peu les lignes du roman (suffisamment pour nous convaincre).

Un livre qui nous a séduites une seconde fois par le sous-titre « Une histoire d’amour interdite au temps où tout était possible » ! Quel paradoxe ! Impossible de ne pas commencer de suite à tourner les pages de ce roman. Et nous n’avons pas été déçues. En effet, jusqu’au bout, nous sommes tenues en haleine par le destin de ce héros qui malgré lui croise sur son chemin celui de plusieurs personnages meurtris par les pires atrocités qu’un être humain est capable de faire… Une telle horreur qui sème la panique et qui vient paralyser le corps entier, empêcher le sang de couler dans les veines, l’âme de s’épanouir, le cœur de battre… Pourtant, ne jamais rester seul et vouloir connaître ses racines sont les clés de la vie (et de ce roman) : rester unis coûte que coûte et s’attacher à ce qui nous veulent du bien. Car la famille que l’on nous donne ou qui se donne à nous sont les plus précieux trésors que l’on peut recevoir. Et dans ce livre, la famille se veut au sens large, comprenant le meilleur ami, la sœur, les parents adoptifs, la tante, la bien-aimée, le chien (ou le poney), et… Le père. « Le dernier des nôtres » nous a fait frissonner pendant 500 pages et la dernière page est la plus réussie (à notre avis).

img_2891

Le Dernier des Nôtres
Adelaïde de Clermont-Tonnerre
Editions Grasset
496 Pages
22 €

Screen Shot 2015-11-04 at 6.48.46 PM

Publicités