(Reportage) Le Grand Musée du Parfum ouvre ses portes à Paris !


L’univers des fragrances a enfin son musée à Paris ! Lumineux,moderne et élégant, le Grand Musée du Parfum est une véritable immersion dans l’art de vivre à la française. A vos nez !

Comme disait Jean-Jacques Rousseau, les parfums éveillent les sens « de l’imagination, donnant au nerf un ton plus fort, il(s) doivent beaucoup agiter le cerveau.» C’est exactement ce que le visiteur ressent durant son parcours dans ce Grand Musée du Parfum qui vient d’ouvrir ses portes le 22 décembre. La Ville de Paris a désormais son temple du parfum et peut s’enorgueillir d’abriter au sein d’un hôtel particulier de 4000 mètres carrés, voisin du Bristol, une chorégraphie contemporaine de l’univers du parfum.

Car ici, tout est fascinant. Si notre odorat est mis à l’épreuve, nos autres sens sont également invités à vivre une expérience des plus remarquables. Secoués, nous le sommes en apprenant qu’à l’époque de l’Antiquité, les Romains et les Egyptiens buvaient les parfums comme on avale un médicament… Secoués, nous le sommes en découvrant les premières fioles qui ont contenues les parfums originaux imaginés par les grands couturiers dans les années 1920 (de Gabrielle Chanel à Jean Patou en passant par Elsa Schiaparelli et Christian Dior). Bref, impossible de rester de marbre face à tant de merveilles.

Mais, alors que la visite débute dans le sous-sol caverneux du musée, on poursuit dans les étages surélevés pour découvrir les coulisses de la confection d’un parfum. On se prend alors pour un « nez » en penchant la tête vers tout ce qui nous paraît étrange et qui sent une odeur spéciale : ces tentacules immaculées qui vous projettent un parfum ou encore ces bulles de métal qui « sentent » et qui « parlent »… Improbable.

Et pourtant,  on retiendra notre rencontre avec l’une des commissaires du Musée du Parfum qui nous a confié avoir elle-même acquis aux enchères l’une des fioles exposées… On retiendra les mystères de la fabuleuse légende de l’eau de la reine d’Hongrie ainsi que l’époque lointaine d’une parfumerie Vibert à Montreuil sous Bois. On sera touché par l’histoire d’Edmond Roudnitska qui consacra sa vie aux parfums et fut l’auteur génial des fragrances telles que Eau Sauvage et Diorissimo pour Dior. On découvrira un aperçu de l’Osmothèque de Versailles, ce conservatoire des parfums, et on fera la connaissance de Dominique Ropion, l’un de ces compositeurs de parfums remarquables. On apprendra que la muscone est un musc du chevrotin, boisé et animal, qu’elle fixe l’odeur sur la peau, qu’elle est qualifiée « d’odeur inconsciente », qu’elle sublime toutes les autres et que Dior l’a magnifiée en 2010.

Enfin, à l’instar de « Fougère Royale » de Houbigant introduit en 1882 et aujourd’hui un classique dans l’univers des parfums masculins, le Grand Musée du Parfum révolutionne le monde des fragrances et permet d’établir la Parfumerie Moderne telle qu’elle est aujourd’hui.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le Grand Musée du Parfum
73, rue du Faubourg Saint Honoré
75008 Paris
contact@parfeum.com

Du mardi au dimanche de 10h30 à 19h00, le vendredi jusqu’à 22h

Adulte : 14,50 euros
Jeune (13-17 ans) : 9,50 euros

@grandmuseeduparfum

http://www.musee-du-parfum.fr

Screen Shot 2015-11-04 at 6.48.46 PM

Publicités