(Livre) « Le style militaire envahit la mode » vu par Timothy Godbold


 Le printemps est bien installé en cette fin du mois d’Avril : le temps de faire un point sur nos indispensables mode à sortir de notre dressing et à porter sans modération ! Zoom sur le style militaire, inspiré de la dernière parution de l’éditeur Phaidon : « Le Style Militaire envahit la Mode ». 

En mode « Village People » dans les rues pavées du Vieux Maison, dans les rues grouillantes du Faubourg Saint Honoré ou sur le sentier du jardin des Tuileries à l’ombre des ormes datant du Second Empire… la rédaction de la Mode à la Française file en trench-coat Burberry – inventé par Thomas Burberry en 1879 après avoir créer la gabardine étanche (!) – lorsque le vent du Nord se faire la part belle ou en veste de hussard blanche – en tant que digne héritière de Jim Hendrix « qui la porta la première fois en 1971 » !

En cette saison, il sied parfaitement d’alterner le trench-coat long et sa version courte ajustée et adaptée des vestes de la Royal Air Force britannique des années 1940. Quoiqu’un peu masculine, cette coupe cintrée nous donne des airs de « Humphrey Bogart dans Casablanca (1942) ». Sans s’en rendre compte, notre silhouette se range ainsi du côté iconique. Tellement classe !

Comment faire pour éviter les fashion faux pas ? On lit « Le Style Militaire envahit la Mode » (Phaidon) : on s’inspire des multiples looks qui enrichissent cet ouvrage et on suit les yeux fermées les conseils de Timothy Godbold. Davantage pacifiste, on retient les silhouettes impériales de Balmain (AH 2016-17) et de Jean-Paul Gaultier (AH 2015-16), intellectuelles de Dries Van Noten et élégantes de Chanel qui peuplent ces pages.

Camouflage ou cérémonie ? Indéniablement, la rédaction de la Mode à la Française a jeté son dévolu sur le style cérémonial pour une saison estivale placée sous le signe des détails de broderies, de la couleur et du doré. Colin McDowell nous indique en effet l’évolution historique du vêtement militaire qui, peu à peu, s’est divisé en deux catégories : l’un pour combattre, l’autre -tellement plus séduisant- pour paraître au milieu des civils. Cependant, on reste sobre et sage en laissant de côté plumes (des hussards ailés polonais) et fourrures (des cavaliers de l’Armée Noire de Hongrie) ! On garde les tresses fines, les broches siglées et les boutons d’or des anciens hussards…

Le plus ? Avec ce précieux bouquin, on découvre l’histoire du style militaire autant en lisant les écrits du spécialiste autralien, qu’en parcourant les clichés historiques des armées américaines, britanniques, chinoises, …, qu’en découvrant le meilleur des podiums des années précédentes ou le best-of du street-style new-yorkais, milanais, londonien, tokyoïte et parisien ! Le livre  de Godbold est organisé en sept chapitres thématiques : Cérémonie, Campagne, Légion, Dazzle, Marine, Orient et occident, Sombres références. Une mine d’or à mettre entre toutes les mains !

Le must que l’on retient ? L’indice de l’auteur qui nous inspire en évoquant le trench-coat en taffetas de soie de Burberry : notre obsession pour 2017 !

Pourquoi on aime ? Parce que le livre révèle des anecdotes croustillantes. Notamment, celle qui raconte que les soldats de l’armée indienne se servaient de thé, de poudre de curry et de terre pour teindre leurs uniformes, ce qui donna naissance une nuance baptisée kaki, terme dérivé du mot « urdu » signifiant « boue ».

Une citation ?

« Porter une veste militaire kaki tout en ignorant ce que représente le véritable uniforme… c’est la définition du luxe. » Troy Patterson, The New-York Times Magazine.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Et pour l’été qui pointe doucement le bout de son nez, la rédaction adoptera le « white is white » et mettra le cap sur le fameux T-shirt blanc – produit par la Navy américaine en 1898 pour les marins, sans oublier ses baskets blanches !
Le style militaire envahit la mode
de Timothy Godbold,
éditions Phaidon,
208 pages,
180 illustrations,
29,95€.
Parution 8 avril 2017

Screen Shot 2015-11-04 at 6.48.46 PM

Publicités