(Mode) Azzaro fête ses 50 ans en grande pompe !


Style sculptural, sensuel, inimitable, Loris Azzaro est l’un des couturiers français les plus célèbres de la fashion sphère internationale. Aujourd’hui, après 50 années de succès, de bling, de fête, de glamour et d’audace, Serge Gleize publie un magnifique livre « Azzaro, 50 ans d’éclat » (Editions La Martinière) à l’image de cette maison hédoniste et intrépide. A déposer sous le sapin !

Tout a commencé au début des années 70. Une ceinture. Un sac en perles. Et voilà que le jeune Loris Azzaro entre de plein pieds dans le monde de la mode – et ne le quittera jamais ! Doté d’un charme magnétique, le couturier attire à lui toute la jet-set et notamment les femmes qu’il pare de ses créations, de robes du soir accessibles… Au fur et à mesure des années qui passent et des succès qui s’enchainent, Lors Azzaro impose son style et son art de vivre : il contribue à faire de Paris une ville de fête, de faste, où règnent la gaieté, l’insouciance et le merveilleux. Azzaro n’est plus un mirage, ni un rêve. Azzaro s’impose désormais parmi les pontes de la mode. La maison s’attache à l’aube du XXIème siècle à renouveler le caractère des femmes élégantes en les habillant avec de magnifiques fourreaux, de robes en jersey brodées de paillettes ou en taffetas. Chez Azzaro, le monde de la mode se conjugue avec le monde de la nuit ! Romantisme, provocation et débauche sont les principaux traits qui permettent de définir aujourd’hui le génie du couturier.

Serge Gleize rend hommage à cet héritage sans commune mesure à travers ces pages qui illustrent par le texte autant que par les illustrations (dont certaines proviennent directement des archives privées du couturier) cette histoire de légende. Chapitre après chapitre, on découvre ce culte de la silhouette, ce sens astucieux de la ligne, cet art du drapé, ce savoir-faire de la borderie et du jersey.

Pourquoi on aime ? Parce qu’au fur et à mesure que l’on dévore ce livre, on se prend à s’imaginer portant l’une de ces robes aux matières vibrantes argentées ou bien cette robe indémodable en noir et blanc qui transforme la silhouette. Peut-être, certaines Parisiennes somnambules jetteront leur dévolu sur ce modèle en taffetas et se prendront alors pour une star, ou tout simplement pour une femme fatale. Car Azzaro réussit à chaque fois à faire ressortir notre déesse Aphrodite qui sommeille en nous ! En refermant ce livre, une joie de vivre proclamée par Azzaro tout au long de sa carrière nous imprègne et nous prouve que la mode c’est avant un jeu joyeux et doré qui se conclue toujours par des bulles pétillantes !

Un coup de coeur ? Pour ces secrets intimes que nous laissent entrevoir Serge Gleize. Et notamment pour l’amour de la musique que cultivait Loris Azzaro. Mais surtout pour l’amour qu’éprouvait passionnément le couturier pour Michelle, son épouse. Nous découvrons des clichés très émouvants et de toute beauté mettant en scène cette femme parée des plus belles créations emblématiques de Loris Azzaro. Notre regard s’est arrêté sur ce portait nonchalant de Michelle Azzaro, à Saint Tropez, vêtue d’une robe fourreau blanche en dentelle de Calais, avec un volant et au décolleté plongeant… Michelle y avait ajouté une jolie fleur rouge pour souligner sa grâce féminine !

azzaro-couture.com/en

AZZARO
Serge Gleize
Editions La Martinière
192 pages
02 novembre 2017
50 €

Se le procurer en cliquant ici !

editionsdelamartiniere.fr

 

Publicités