(Expo) « Michael Jackson : On the Wall » au Grand Palais


Le Grand Palais la préparait depuis longtemps : l’exposition « Michael Jackson, On the Wall » vient d’ouvrir ses portes. Ce parcours inédit retrace l’influence du Prince de la Pop dans l’art contemporain. Fascinant, déroutant, inspirant. 

Michael Jackson appartient à cette grande histoire des musiciens et artistes de couleur, véritables dieux contemporains qui ont fait de la scène leur piédestal, leur socle. Une sculpture vivante (et dansante) aux talents incommensurables, inégalables et innés. Son grand génie moderne et archaïque aurait pu être menaçant, comme les joyaux précieux sont aussi source de controverse. Mais le culte du King of Pop n’a jamais été aussi intense qu’à l’heure de l’ouverture de cette rétrospective au Grand Palais.

Dépositaire d’un look (sa fameuse « Veste de dîner » en cuir recouverte de couverts), d’un son et d’un pas de danse (qui ne s’est jamais essayé au moon walk ?), Michael Jackson est encore la star ultime aux milliards de fans qui n’échappe pas à la règle. Cependant, cette exposition mérite de mettre en exergue l’aura intacte du chanteur. Près de dix ans après sa mort, le plus célèbre des chanteurs noirs afro-américains du monde se découvre et se réinvente encore, inoxydable et éternel. Puisse désormais la couleur de l’âme et de l’être s’imposer avant celle de la peau et le destin extraordinaire de Michael Jackson favoriser d’autres vocations artistiques…

Pourquoi on aime ? Parce que c’est à travers le prisme inédit du monde artistique que l’on appréhende la personnalité de MJ. En effet,  pléthore d’autres artistes venus d’ailleurs et de milieux culturels différents ont été les artisans de la reconnaissance de Michael Jackson : de Andy Warhol à Todd Gray en passant par Rita Ackermann et David LaChapelle. Ces peintres, illustrateurs, photographes, graphiques,… ont servi avec force et sensibilité ce chanteur hors norme qui les a accompagnés durant leurs jeunesses, comme l’encre le dessin. Michael Jackson est de cette trempe.

Un coup de coeur ? Pour toutes ces installations picturales, audio et visuelles qui ponctuent de manière aléatoire et très équilibrée cette exposition riche en oeuvres « riches »  en sens et en interprétations ! Le chanteur se démultiplie à l’envi. Une forme d’élégance melée judicieusement au kitch, héritage suranné des années 80-90.

MICHAEL JACKSON
On the Wall
Grand Palais, Galerie sud-est
23 novembre 2018 – 14 février 2019

Plein tarif : 12 €
Tarif réduit : 9 €
Tarif tribu (4 personnes dont 2 jeunes de 16-25 ans) : 33 €

Réservez votre billet individuel
Réservez votre prestation de groupe

grandpalais.fr/fr

 

Publicités