Cette collection haute couture présentée par Oteyza prenait la forme d’un exercice d’assimilation de matière et de la forme, où les équilibres ont été exploités afin de développer une ré-expression des axes de création.

Partout, les vêtements insufflaient des clins d’oeil appuyés à l’artisanat porté à sa plus haute distinction. Les formes y sont associées à travers des mélanges de textures végétales pures en lin et de laine mérinos extra-fine, ainsi qu’à travers une «géométrie de la vie» riche en volumes vaporeux et en perspectives quasi illimitées.
Comme d’habitude, OTEYZA nous a offert de la sobriété dans ses lignes et de la radicalité dans ses textures et ses couleurs, reflétant sa propre vision de la mode masculine: créer la mode de demain en s’inspirant de la modernité d’aujourd’hui. Le résultat se veut des plus séduisants : vestes déstructurées aux lignes géométriques, jupes pantalons, redingotes multicouches, chapeaux, chemises à cols relevés ou trenchs plissés … s’entrecroisent générant richesse et unité.

OTEYZA est obsédé par sa recherche de nouveaux codes d’élégance. Et cette saison, c’est la laine qui figure parmi l’un des matériaux star de la collection. Les tissus extra-fins et déstructurés mettent en exergue le savoir-faire de l’artisan. Des variétés telles que la laine de mouton mérinos – le matériau préféré d’Oteyza – ou le mohair, sont complétées par des draps irlandais et des cotons égyptiens, donnant naissance à des vêtements exquis et pleins de détails dans leurs différentes couches.

Pourquoi on aime ? Parce que ce défilé nous a fait penser à un aller simple vers la mode moderne voire avant-gardiste tout en préservant un cadre et les codes de la tradition, où la véritable importance est donnée au «processus et à la création vitale».

deoteyza.com/