La Fashion Week arrive à Paris !


Par Diane Z.

Paris a pris le relais de New York, Londres et Milan pour neuf jours de défilés automne-hiver 2015/2016, qui attirent créateurs, acheteurs et journalistes du monde entier. Les jeunes créateurs français sont à l’honneur de la première journée de la Fashion Week à Paris. La capitale peut se targuer de son savoir-faire dans les métiers d’art et de ses écoles accessibles et inégalables. Cette semaine 100% parisienne s’est ouverte par le défilé la marque Each x Other, fondée par le duo franco-suédois de trentenaires Ilan Delouis et Jenny Mannerheim, rejoints cette année par une nouvelle designer, Masha Gard.

La collection a donné le ton du style français. Dominé par le marine, le noir et le crème, Each x Other s’inspire de la mode masculine: rayures tennis, variations autour du tailleur pantalon et cuir. Le meilleur des « fashion match » c’est le combiné allure élégante et féminine selon Ilan Delouis. Les codes de cette semaine se dévoilent peu à peu : mixité et rencontre avec la musique, la mode et l’art. En effet, le duo électro-rock Liquid Architecture est très prisé par les grands créateurs pour accompagner les mannequins sur les podiums et rythmer les défilés. Autre nom à faire son entrée dans le calendrier de la Fashion Week, le créateur français Lucien Pellat-Finet a quant à lui proposé dans la matinée du mardi un vestiaire fidèle à sa marque de fabrique et agrémenté de nouvelles collaborations inspirées.

Paris aime la Mode « à la Française »

Coup de projecteur donc sur la jeune création et sur les futurs talents des métiers de la mode, du textile et du graphisme. Face à la concurrence de prestigieux établissements comme la Londonienne Central Saint Martins et la New-Yorkaise Parsons, les écoles de la capitale ont su garder les savoir-faire des métiers d’art liés au luxe, la broderie, la tapisserie. Si aujourd’hui New York doit investir autant dans la mode (le maire de New York Bill de Blasio a décidé d’injecter 15 millions d’euros dans l’industrie de la mode), c’est parce que les ateliers des métiers d’art y ont disparu.

Au contraire, à Paris, encore aujourd’hui, de jeunes talents émergent. Bouchra Jarrar, fondatrice de la maison de haute couture homonyme, et Guillaume Lemiel, styliste pour la marque The Kooples en sont de beaux exemples parmi tant d’autres. Pour prouver son amour inconditionnel et éternel pour la Haute Couture, Paris s’est mis aux couleurs de la Fashion Week à travers une campagne de publicité qui a fleuri dans les rues de la capitale. Ces affiches rendent à la Mode ces lettres de noblesse. Finies les années où Paris paraissait endormie, pensant qu’elle pourrait vivre d’un héritage de capitale de la mode. 2015 s’ouvre sous le signe de la reconquête et de la force !

Screen Shot 2015-03-06 at 8.20.36 AM

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s