Honneur au #yeswecannes à la française


Par Diane Z.

Sur les cinq films en compétition portant les couleurs de la France, trois ont été primés dimanche soir avec une Palme d’Or reçue par Jacques Audiard pour Dheepan. Une absence notoire: celle de Mia Madre, de Nani Moretti. Le jury de cette 68ème édition, pour le moins éclectique, a été sensible à des genres très différents. Pourtant, c’est bien le cinéma français qui a conquis la Croisette ! La cérémonie de clôture fut à la fois drôle et émouvante accumulant les déclarations de Vincent Lindon qui confiait que c’était « l’un des trois plus beaux jours de sa vie ! », les visages éblouis par la reconnaissance et l’envie que le temps s’arrête rien que pour savourer le moment présent… sans oublier les sourires teintés de larmes ! Cannes, Cannes, Cannes ! Toujours le mythe ! Et surtout, toujours la simplicité des traits humains qui balaie les artifices de tous les apparats et de tous les codes stricts qui semblent dicter cette dizaine ! Une victoire à la française toute en finesse, justesse et dignité. Un bel espoir pour l’avenir du cinéma français. Que l’aventure continue dans les salles et sur les tapis rouges !

Jacques Audiard reçoit la Palme d’or comme une évidence 

« Dheepan », LE film de la 68ème édition, met en lumière l’odyssée d’un Tamoul fuyant la guerre civile au Sri Lanka pour la France. Jacques Audiard confirme dès à présent que son talent de cinéaste et sa fibre « à la française » ont plus que jamais séduit le jury international présidé par les frères Coen. Les critiques l’adulaient déjà depuis plusieurs années à la sortie de chacun de ses films – le Prophète notamment… Mais, cette consécration symbolise l’ancrage de Jacques Audiard dans le monde du cinéma !

Vincent Lindon: enfin la reconnaissance !

Le jury a voulu saluer la cohérence du parcours irréprochable et très personnel de l’acteur français qui a reçu le Prix d’interprétation masculine. Toute sa vie, Vincent Lindon a fait des choix de films racontant chacun une petite histoire dans la grande histoire ou une grande histoire dans la vie de tous les jours. Lui qui n’avait jamais rien gagné auparavant, le voilà désormais récompensé par le plus prestigieux et convoité des trophées du cinéma.

Rester digne et humain comme le héros de son dernier film « La Loi du Marché » de Stéphane Brizé. Telle est, en effet, l’attitude qui permet de gravir les marches étape par étape, en prenant son temps, en se retournant parfois vers le passé pour mieux continuer de l’avant, sans trébucher, et atteindre enfin le haut des marches et se voir décerner la Palme…

Emmanuelle Bercot, le symbole de la nouvelle vague des réalisatrices 

Bouleversée par ce prix d’interprétation féminine dans Mon Roi de Maiwenn, Emmanuelle Bercot partage sa récompense avec Rooney Mara pour sa composition fine et nuancée dans Carol de Todd Haynes. Actrice, réalisatrice et scénariste, Emmanuelle Bercot est une jeune femme (de 46 ans) aux multiples talents à qui tout semble réussir. Tout à fait sensible et particulièrement émotive, l’actrice interprète une jeune avocate en centre de rééducation après un accident de ski. Aux côtés de Vincent Cassel, elle illumine par sa confiance en elle, par l’audace et le goût de la liberté qu’elle partage avec Maiwenn. Une révélation (tardive) sans faille !

Phénix de la Croisette, les acteurs, réalisateurs et scénaristes français ont réveillé le Festival de Cannes 2015. Ils ont choisi de « vivre » et c’est pour cela qu’ils mettent tant de passion dans leur métier. Et c’est également cette touche particulière qui fait l’exception française. Quand le plaisir se conjugue au talent, le résultat est détonnant. Véritable caisse de résonance à l’international, le Festival de Cannes a ainsi pris le risque de mettre à l’honneur la dignité, la volonté et la simplicité du cinéma français. Même si parfois, le monde du cinéma est cruel, aujourd’hui, il a prouvé qu’il pouvait se montrer plus humain et sensible.

Screen Shot 2015-05-29 at 2.41.00 PM

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s