Marie Agnès Gillot : une étoile aux Galeries Lafayette


Par Diane Z.

Comme une bonne étoile, Marie-Agnès Gillot a été choisie pour représenter les Galeries Lafayette dans leur nouvelle campagne baptisée « Le Nouveau Chic ». Un choix mûrement réfléchi et pourtant si évident ! La rédaction de La Mode à la Française salue ce regain d’énergie qui souffle sur le lieu le plus « in » du quartier Haussmann. A la fois vitrine des Galeries Lafayette et vitrine de l’Opéra de Paris par son rôle d’étoile, Marie-Agnès Gillot est aussi chorégraphe et professeure dans des écoles de danse internationales. Tous azimuts, la danseuse réussit dans tout ce qu’elle entreprend. Un destin que partage l’histoire des Galeries Lafayette. Parallèle entre un grand magasin et une grande danseuse.

Depuis quelques semaines, il se passe quelque chose dans l’enceinte des Galeries Lafayette. Comme un murmure dans les couloirs, on s’affaire à tous les étages, on discute sur le toit et on crée partout ! Le changement aux Galeries Lafayette, c’est maintenant ! Et ici on fait les choses bien. Très bien même. Pour porter haut et fort l’esprit du grand magasin, l’impertinente Marie-Agnès Gillot s’est laissée prendre dans ce nouvel élan de modernité. Celle qui s’est fait remarquer lors d’une représentation de l’œuvre contemporaine « Signes » de Carolyn Carlson correspond tout à fait au nouveau visage des Galeries Lafayette. En effet, l’étoile de l’Opéra de Paris incarne, depuis sa nomination suprême en 2004, l’icône de la Parisienne d’aujourd’hui. Pour elle, le nouveau chic c’est « valser sur les tendances, s’enrichir de belles rencontres et de belles personnes pour nourrir son propre style » ! A bon entendeur, salut !

Au côté de Mademoiselle Agnès et des Twins, entre autres, la danseuse étoile apporte sa fraîcheur et sa spontanéité au sein d’une campagne qui détonne. Son physique improbable et singulier libère la mode de ses diktats et vient mettre en lumière le brin d’extravagance qui sommeille en Marie-Agnès Gillot et se réveille à chaque fois qu’elle danse (sur scène ou ailleurs!) ! Son chic à la française, c’est sa confiance en elle et son élégance intemporelle. En robe longue et voluptueuse d’un bleu marine presque noir et à talons hauts, elle improvise des entrechats et des pas chassés : elle prend la pause avec une grâce qui en dit long sur cette jeune femme à l’allure si respectable et aussi un peu folle ! De la folie, il en a fallu pour tourner un pan entier de l’histoire des Galeries Lafayette et remettre au goût du jour l’âme du grand magasin, son style, ses créations, ses collaborations.

Au sein du Graal de la mode, de la beauté, de la joaillerie et de la gourmandise, les Galeries Lafayette ne font pas les choses à moitié. Pour l’occasion, elles ont signé quelques partenariats révélateurs (avec le jeune créateur Louis-Gabriel Nouchi, par exemple).

On peut aussi découvrir la légende de la maroquinerie belge à travers les créations de Niels Peeraer.

On peut entrer dans l’univers mystérieux des joyaux de David Yurman qui présente en exclusivité les bracelets Cable.

On peut se chausser de la nouvelle paire de sneakers SLASH ultra-design dessinée par Anne-Valérie Hash, la directrice de création chez Comptoir des Cotonniers.

On peut se prendre pour une spice girl version 2015 (càd faussement bourgeoise, élégante et inimitable) en passant devant le corner de Victoria Beckam puis devant celui de Lily et Violetta.

On peut enfin voyager en Orient en s’invitant au 3ème étage pour une virée chez Mo&Co qui dévoile sa collection Edition10.

C’est une véritable effervescence sous la Coupole ! Désormais, il y en a pour tous les styles et chacun pourra trouver de quoi refléter sa personnalité.

Tant d’exclusivités et d’excitation qui célèbrent le nouveau chic pourrait nous faire perdre la tête. Heureusement, Marie-Agnès Gillot, qui ne cesse de danser avec ses amis dans les vitrines du boulevard Haussmann, est là pour nous montrer la direction.

Comme une danseuse qui à chaque représentation d’un ballet s’embarque avec son public pour un somptueux voyage chorégraphique, la Parisienne pénètre aux Galeries Lafayette avec la ferme intention de s’élancer dans l’univers du luxe, du haut-gamme parfois insaisissable mais si plaisant rien qu’aux yeux… Il ne faut jamais oublier (et Marie-Agnès Gillot est là pour nous le rappeler) que ce qui importe le plus, c’est la personnalité, la présence, la poésie que chacune d’entre nous raconte à sa manière, imprévisible et si riche d’émotion et de vérité…

Etre unique, c’est se renouveler sans cesse. Mais c’est aussi inviter ses plus fidèles clientes à garder le rythme et aux autres à entrer dans la danse ! Ce pari a séduit la rédaction de La Mode à la Française qui s’est faite sienne la devise des Galeries : « Soyez unique, soyez le Nouveau Chic ». C’est dit !

Screen Shot 2015-05-29 at 2.41.00 PM

Publicités

Une réflexion sur “Marie Agnès Gillot : une étoile aux Galeries Lafayette

  1. je ne connais rien a la danse mais j’ai passé un moment inoubliable avec ce court passage au enfoiré le 3/03 au soir . une prestation de rêve pour un lieu insolite avec une vrai émotion. cette femme percer l’écran. Il n’était pas necessaire de la présenté comme exceptionnelle, il y a des choses qui naturellement dans notre vie son ainsi…. Je découvre et merci, merci…….– Marie-Agnès Gillot .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s