Léonore Baulac et Hannah O’Neill : les deux nouvelles Premières Danseuses sont des bouquets de talents !


L’une est blonde et irradie par son beau sourire. L’autre est brune et électrise avec sa personnalité délicate venue d’Orient. Toutes deux sont désormais des artistes accomplies que le jury de l’opéra de Paris vient de promouvoir au titre tant convoité de « Première Danseuse ». Parcours sans faute, évolution remarquable, Léonore Baulac et Hannah O’Neill font figure d’exemples pour tous les petits rats de l’Opéra qui rêvent un jour de leur ressembler ! Zoom sur ces deux jeunes filles que la passion de danser habite jusqu’au plus profond de leur âme…

Côté jardin, Léonore Baulac se profile avec son air de fée clochette ou de Boucle d’Or. De l’or, il lui en sort des mains qu’elle a su si gracieusement éduquer au son de la Danse… Un vrai rayon de soleil qui illumine la compagnie de l’Opéra de Paris depuis déjà plusieurs années. Mais, hier, Léonore s’est approchée encore plus près des étoiles. Après une représentation sans faute devant le jury, elle a été promue « Première Danseuse ». Un titre bien mérité et aussi très attendu. Sa complicité avec Benjamin Millepied a fait mouche depuis l’arrivée de celui à la tête de l’Institution : il lui a offert de beaux rôles dans ses compositions qui ont permis de révéler le potentiel de la jeune pousse. A l’unanimité, Léonore Baulac a conquis un public enchanté de goûter à une fraîcheur si sensible… A la fois appliquée à la technique et consacrée dans l’interprétation de ses personnages, Léonore est un condensé de magie et de délicatesse toute en légèreté et perfection !

Côté cour, Hannah O’Neill s’avance avec prudence mais toujours avec grâce. La jeune femme sort enfin de l’ombre et est projetée sous les feux de la rampe avec cette promotion de « Première Danseuse ». Un titre amplement mérité pour celle qui a su conquérir les cœurs d’un public français amateur de danse. Élégante et racée, Hannah fait preuve d’une grande humilité dans son travail. En elle, jamais l’effort ni les obstacles ne prennent le dessus : ses représentations sont indéniablement des succès portés par la joie de danser. Son amour pour l’art de la Danse transparaît dans chacun de ses rôles et communique avec un public fidèle. Ses origines au-delà des frontières et son patrimoine génétique hors du commun font d’elle une perle rare qui ne cesse de dévoiler chaque jour un peu plus de son éclat !

Le meilleur est encore à venir !

Screen Shot 2015-11-04 at 6.45.17 PM

Publicités

2 commentaires sur “Léonore Baulac et Hannah O’Neill : les deux nouvelles Premières Danseuses sont des bouquets de talents !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s