A.P.C. Rend hommage à Proust pour sa collection SS16


 

Jean Touitou rêvait d’une marque qui lui ressemble… il l’a fait ! Pour la collection printemps-été 2016, le fondateur de A.P.C. a créé cinq robes du soir graphiques en crêpe noir. Chacune porte le nom d’une muse, d’une déesse, d’une héroïne tirées des œuvres littéraires les plus marquantes de l’histoire. Cette série fait néanmoins toujours ressortir l’identité d’A.P.C. : de la sophistication partout là où se dégage une apparence de simplicité…

Odette

odette.png

La robe « Odette » est toujours très épurée selon l’empreinte de A.P.C. Simple, droite, brute et efficace, son design est à l’image du personnage proustien qu’elle représente. La matière de la robe est très travaillée, exigeante et sonne comme un écho au tissus d’antan, à l’épaisseur du coton et de la soie. Le style très sobre que cette robe véhicule correspond tout à fait à l’inspiration littéraire de l’héroïne Odette, l’inoubliable demoiselle qui fit fondre le cœur de Swann.

Albertine

albertine.png

Le personnage féminin d’Albertine est source d’inspiration pour un créer un style complexe et contemporain. A la recherche de l’assemblage parfait, Jean Touitou a voulu établir une passerelle naturelle entre A.P.C. et les années 1900. La robe « Albertine » comble les désirs inaccessibles de toutes les amoureuses d’une mode énigmatique et suggestive. De cette réinterprétation personnelle de l’héroïne de Proust la plus controversée, le fondateur de A.P.C. offre une pièce iconique, idéaliste, simple et de qualité.

Diane

diane.png

Le fondateur de l’Atelier de Production et de Création raconte qu’il s’est rappelé de sa mère portant des robes d’inspiration grecque alors qu’il était enfant. C’est sans doute ce souvenir qui lui inspira une robe à la coupe type « vestale ». La robe « Diane » est une pièce implacable et incontournable dans toutes les garde-robes. Ce vêtement à la coupe courte se porte cheveux relevés et chaussée de brodequins pour une allure des plus remarquables. Inspiré par la beauté légendaire et les exploits de Diane la déesse lunaire, Jean Touitou donne à cette robe un coup vindicatif tout en restant dans l’identité A.P.C. !

Gilberte

gilberte.png

La robe « Gilberte » est le dernier hommage que rend Jean Touitou à l’œuvre mythique de Proust. Le créateur s’est plongé dans le destin de cette héroïne « serpentine ». La ligne de cette pièce rend en effet la silhouette élégante et légère. Cette robe a quelque chose d’obsessionnel dans sa coupe particulièrement artistique. Reflet d’un style à la fois casual et retenu, la robe « Gilberte » entre dans la légende de cette série vestimentaire littéraire.

Emma

emma.png

Robe chasuble de flanelle italienne, cette pièce dégagée se porte avec des jambières pour cacher les genoux « comme pour rendre hommage à Gabrielle Chanel qui les détestait » selon la confidence de Jean Touitou. La robe « Emma » s’inspire de la réalité du quotidien et se décline en matières complexes. Comme son nom de baptême l’indique, porter une telle pièce corrobore une atmosphère tiède, mystique, douce et langoureuse. Cette robe résout le paradoxe entre le rêve d’une pièce détonnante et chic et le prosaïsme d’un vêtement classique et sobre. Elle donne une allure légère et une assurance sans faille.

Screen Shot 2015-11-04 at 6.45.17 PM

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s