Roland Garros 2016 : Djoko, le Trophée des Légendes Perrier, WeareTennis, …


La semaine dernière, la rédaction de La Mode à la Française a eu la chance de vivre une spéciale Roland Garros : Andy Murray, Novak Djokovic, Le Trophée des Légendes Perrier, nous y étions. L’heure est maintenant au bilan.

La victoire de Djoko (!) :

Novak Djokovic a pu à juste titre savourer l’instant présent.

Pendant plus d’une décennie, il a tenté de gagner les Internationaux de France, le seul titre du Grand Chelem manquant à sa collection. Il s’en est souvent approché mais sans jamais y parvenir. Trois défaites en finale. Quatre autres en demi-finales.

Quand il a finalement réussi à devenir le champion de Roland-Garros, en battant Andy Murray 3-6, 6-1, 6-2, 6-4 dimanche, Djokovic était naturellement focalisé sur son exploit. Cette victoire avait pourtant une signification encore plus importante et historique : elle a fait de Djokovic le huitième homme à revendiquer un Grand Chelem en carrière (au moins un trophée dans chacun des quatre tournois de tennis majeurs) et, même plus rare encore, le troisième homme à remporter tous ces grands tournois d’affilée, le dernier l’ayant réalisé il y a près de 50 ans.

Désormais, un exploit encore plus grand l’attend, la réalisation suprême dans son sport : un véritable Grand Chelem, gagner les Internationaux d’Australie, Roland-Garros, Wimbledon et les Internationaux des États-Unis la même saison.

Djokovic s’est fait demander dimanche soir s’il avait jamais rêvé, ou s’il y songera désormais, à rejoindre Don Budge (1938) et Rod Laver (1962, 1969).

Le Trophée des Légendes :

Epreuve incontournable de Roland-Garros, le Trophée des Légendes Perrier réunit chaque année, sur les courts de la Porte d’Auteuil, les champions et championnes ayant écrit les plus belles pages du tennis.

Chez les dames, le titre a été remporté cette année par Martina Navratilova et Lindsay Davenport. Elles se sont imposées samedi sur le court Suzanne-Lenglen face à Conchita Martinez et Nathalie Tauziat 6-3 6-2.
Martina Navratoliva profite de cette victoire pour s’adjuger un quatrième titre dans cette épreuve, après 2010 (avec Jana Novotna), 2014 et 2015 (avec Kim Clijsters).

Les deux finales messieurs (moins de 45 ans et plus de 45 ans) ont quant à elles eu lieu aujourd’hui sur le court Suzanne-Lenglen.

Juan Carlos Ferrero et Carlos Moya ont conservé leur titre dans la catégorie des « Moins de 45 ans ». Les Espagnols ont dominé en finale les Français Sébastien Grosjean et Fabrice Santoro 6-4 6-4.

Chez les plus de 45 ans, Sergi Bruguera et Goran Ivanisevic se sont imposés en finale face à Yannick Noah et Cédric Pioline 6-3 7-6(2). Il s’agit de la deuxième victoire pour Goran Ivanisevic dans cette épreuve. Il avait en effet déjà décroché le titre dans la catégorie « moins de 45 ans » en 2008 aux côtés de Michael Stich.

A l’année prochaine ! ou à Wimbledon pour les chanceux !

Remerciements à Sophie Kamoun Communication, Perrier et la team de Wearetennis

Screen Shot 2015-11-04 at 6.48.46 PM

Publicités