Une journée au Prix de Diane Longines 167e édition


Pour la seconde année, une des rédactrices de La Mode à la Française a eu l’immense bonheur de se rendre à Chantilly pour rendre hommage à l’élégance féminine, au chic français et à la tradition équestre. Alors que d’autres partent pêcher dans les étangs de l’île aux Canards à Giverny en bottes en caoutchouc et imperméable jaune, nous avons opté pour petite robe blanche estivale et so chic, talon XXL (en compensés pour gambader sur la pelouse de l’hippodrome –quand même !). Reportage d’une journée exceptionnelle, un certain 19 juin, sur l’hippodrome de Chantilly, à la 167e édition du chic Prix de Diane Longines

10h30 : Dans le train qui nous amène à Chantilly. Au fur et à mesure, je quitte les buildings de la banlieue parisienne, je côtoie le toit du stade Saint Denis, l’aéroport Charles de Gaulle. Et déjà, la verdure à perte de vue, les petites collines et les vallées se dessinent au milieu des routes sinueuses… Mon voisin s’y croit peut-être encore plus que moi ! Avec sa canne et son costume trois pièces, il est accompagné non pas d’une mais de trois jolies jeunes filles ! La classe. Cependant, je n’en perds pas moins ma superbe (lol) car j’ai choisi une petite robe blanche que j’affectionne tout particulièrement et dans laquelle je me sens bien, je me sens belle ! En plus, en face de moi, un de mes meilleurs amis me rassure et me dit que mon chapeau (Ségolène Création, s’il vous plait) est magnifique ! Tout commence bien … et ça va durer !

11h30 : Je me souviens de que chaque lieu, de chaque détail : de cette petite gare de village, de cette charmante place, … Rien n’a changé et tant mieux ! Je m’engage dans l’allée forestière qui nous mènera à l’entrée de l’hippodrome de Chantilly. Je croise de beaux chapeaux mais me dis que le meilleur est à venir ! La foule très dense se presse dans les fameuses boites de départ vertes, quand on les a franchi c’est comme un symbole que « le Prix de Diane, c’est Party ! »

12h30 : Après s’être inscrite au Concours de l’élégance où j’ai tiré le numéro ‘104’ et avoir parcouru la première partie de l’espace du Prix de Diane, je me suis rendue au concert des Brigitte. S’il est vrai que je ne connaissais pas vraiment ces filles musicalement parlant – seulement dans des articles de mode à propos de leur style excentrique/néo-hippie que j’approuve à 100% -, j’ai fait une découverte fantastique. Autant l’une que l’autre, elles dégagent une expressivité très personnelle et en même temps très complices. Mes voisines de concert chantaient à tue-tête les chansons dont elles savaient les paroles par cœur. Moi, je me contentais de danser ! Le soleil rayonnait sur nos visages – à défaut d’être dans le ciel. La lourdeur du temps n’arrivait pas à chasser la bonne humeur contagieuse des deux filles. Et l’orage qui menaçait à sembler s’adoucir dès qu’il est passé sur nos têtes. Un vrai miracle : ce couple féminin a électrisé la foule et même mon meilleur ami a été conquis par l’émotion qu’elles dégagent et le rythme musical qu’elles ont créé. En robes longues très (très) fendues noires à paillettes et dos nu et en escarpins dorés, Aurélie Saada et Sylvie Hoarau arboraient une coupe de cheveux qui sera surement le it de l’été : le carré court avec une frange XXL, ultra-tendance, féminine, 100% dans l’hair du temps ! Typique parisienne chic, femme fatale, disco queen, humeur hawaïenne, glamour revisité,… la Brigitte du Prix de Diane est tout cela à la fois. On l’adopte !

14h00 : Arrive enfin l’heure du pique-nique sur l’herbe ! Comme nous avions oublié de commandé notre box Fauchon, nous avons eu l’occasion de découvrir des tas de petits producteurs locaux et déguster un repas que nous avons confectionné nous-mêmes (et très locavore !) C’est ainsi que je décerne mon coup de cœur gourmandise pour la boisson bio au concombre-poire-verveine et pour les fraises cueillies à la main par les agriculteurs de Les Jardins de Courances accompagnées de leur crème « façon Chantilly » (of course !) au foin ! Merveille !

14h30 : Début des courses hippiques ! Sur la terrasse panoramique, j’ai pu assisté à la course mythique et vivre deux minutes d’ardeur fervente et d’enthousiasme spontanée et partagée par tous ceux qui m’entouraient, j’ai pu aussi applaudir Cristian Demuro et sa pouliche La Cressonnière. C’est ainsi que l’on a pu croiser le grand champion du Prix de Diane lors de sa salutation officielle derrière les tribunes, l’ancienne Miss France Sophie Thalmann en tenue estivale et très fleurie lors du défilé des Elégantes, le chanteur et acteur Eddie Peng (égérie de Longines),… Et on aurait aimé aussi « taper la discute » avec Edouard de Rothschild (président de France Galop), Veneta Galabova, Juan Carlos Capelli (vice-président de Longines), ou encore les chanteuses Aurélie Saada et Sylvie Hoarau (du groupe Brigitte) ! Mais, le simple fait d’être là, au milieu de tant de charme, de beauté, de simplicité et de festivité, m’a suffi amplement à me croire dans une bulle de paradis, une parenthèse enchanteresse avant de retrouver la réalité des horaires du train qui partira bientôt (déjà) de cette si pittoresque petite gare en direction de la capitale qui gronde au loin sous de gros nuages gris…

Interlude : La Dolce Vita se savoure, s’apprécie le temps d’instant : au Prix de Diane, ce fut les quelques rayons du soleil fébriles et doux comme une caresse, les dernières promenades interminables dans la soirée qui tombe sur l’herbe encore humide, la musique qui reprend là où elle s’était arrêté la nuit passée, les cris des chouettes qui commencent à sortir de leurs nids cachées dans les bois, le farniente picard (si si !), l’odeur la pelouse retournée sous les galops des chevaux, les mains libres qui virevoltent…et puis les heures qui défilent tranquillement.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Un clin d’œil ? Dolce Vita et pourquoi pas ! Tel est le nom de la collection Longines illustrant l’élégance contemporaine. Hymne à la douceur de vivre, cette nouvelle montre a adouci ses lignes pour combler de charme celles et ceux qui la porteront. Tout un art de vivre.

watch-l5-255-0-71-6-800x1750

Screen Shot 2015-11-04 at 6.48.46 PM

Publicités