Lecture : Misty Copeland, Une vie en mouvement


Voici l’histoire d’une étoile. Une étoile qui brille aujourd’hui dans l’une des plus prestigieuses compagnies de ballet du monde : l’American Ballet Theater. Dans son livre autobiographique (Edition française Christian Bourgois), Misty Copeland se raconte, pose ses souvenirs d’une enfance déséquilibrée et déchirée entre un univers familial sans repos et le monde de la danse classique. Avec ses mots à elle, en toute transparence et humilité, elle nous livre les prémices d’une graine (noire) d’étoile.

« La vie en mouvement » de Misty Copeland se lit comme un roman et pourtant, il s’agit bien d’une histoire vraie ! Celle qu’on a découverte en 2014, alors qu’elle participait à la campagne mondiale « I Will What I Want » de la marque de vêtements Under Armour, dont le spot totalise plus de huit millions de vues sur YouTube. Celle d’une jeune fille terriblement timide qui ne réussit à ouvrir son cœur qu’en présence de ses frères et sœurs ou lorsqu’elle danse sur scène. Si étant enfant, Misty Copeland n’a jamais souffert de sa différence de couleur de peau, ce sont davantage les obsessions des jeunes adolescentes des quartiers sans strass de Los Angeles qui lui rendent la vie difficile.

Pourtant, Misty dégage déjà en elle une lumière qui vient briller dans le cœur de plusieurs personnes qui vont croiser son chemin. Tour à tour, la ballerine sera la petite protégée de la meneuse des pompom’s girls de son lycée, puis de la directrice d’une école de danse de son quartier (la San Pedro School), et enfin de plusieurs professeurs issus des grandes écoles américaines de ballet – dont le San Francisco Ballet et l’American Ballet Theater.

Et c’est en entrant dans la cour des grands – en intégrant la compagnie de l’American Ballet Theater, son rêve – qu’elle va doublement souffrir. Face aux regards des élèves de sa promotion, aux remarques de certains professeurs, Misty Copeland doit se battre toute seule et prouver que sa force réside dans sa différence. Et surtout, que sa beauté noire est une énergie incommensurable. Mais, c’était sans compter les multiples fractures de fatigue dans le bas du dos qui l’obligent au repos pendant une année entière… Heureusement, ces fidèles amies et sa mère seront là pour l’épauler en coulisses et lors des multiples représentations qu’elle donnera dans les plus célèbres théâtres new-yorkais et du monde entier.

Tous ces obstacles, Misty les franchira sans faillir. Et c’est avec acharnement qu’elle gravira tous les échelons sans jamais perdre de vue son objectif : être la première danseuse étoile de couleur d’une compagnie de ballet international. Ce jour tant attendu et tellement mérité arrivera le 30 juin 2015. Désormais, le plus dur est peut-être derrière elle, mais le chemin est encore long. Quelle leçon d’humanité, de tolérance, de courage ! En refermant le livre, on a fait de Misty Copeland notre modèle, notre héroïne de la vie ! Merci à elle pour ce beau témoignage…

Un coup de cœur ? La magnifique et très juste traduction en français de Johan-Frederik Hel Guedj aux Editions Christian Bourgois. Il a su retranscrire parfaitement tout le vocabulaire spécifique de la danse et du ballet pour nous inviter à pénétrer dans cet univers merveilleux jugé trop souvent à tort exclusif et inaccessible. Si Misty l’a fait, tout le monde peut le faire et atteindre ses rêves – la tête dans les étoiles !

#lifeinmotion

Une vie en mouvement
Misty COPELAND
traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Johan-Frederik Hel Guedj
344 pages, 18€

978-2-267-02971-0g

Retour sur ses plus belles photos :

 

Publicités