[Expo] Hermès Hors les Murs : Quand le mystère côtoie le merveilleux


Jusqu’au 26 novembre, la maison Hermès déplace dix de ses ateliers au Carreau du Temple. « Hermès Hors Les Murs » fut une expérience de pure magie, là où les mots et les gestes vivent et se précisent. Une découverte au cœur des secrets du célèbre sellier français. Retour sur le travail des petites mains au pays des sacs, des selles, des gants, des carrés et des cravates, de montres et de bijoux…

« Hermès Hors Les Murs » ou comment un simple objet renferme la magie d’une expérience sensorielle exceptionnelle. Reprenant le fameux proverbe « L’Art est beau quand la main, la tête et le cœur travaillent ensemble », on n’aurait jamais cru qu’une telle pensée fût tellement vraie en ressortant de ce fabuleux festival de savoir-faire itinérant !

C’est le moment où le soleil est le plus haut dans le ciel, où il s’étire avec peine alors que l’hiver gagne les jours. Nous admirons, déambulant sous l’immense verrière du Carreau du Temple éclairée du bleu azur et céleste, ces dix ateliers cachés ou séparés d’immenses planches aux couleurs primaires. Entre le vert, le bleu, le jaune et le rouge, nous contemplons, émues, les mains de ce sellier, de ce maroquinier ou encore de ce gantier, de ce verrier et de cet horloger. Ensemble, à l’unisson, ils entonnent le chant que produisent leurs mains qui ne cessent de s’agiter, de se mouvoir au contact permanent d’une matière ou d’un outil. Avec leur griffe à roulette, leur scie bocfil, leur aiguille, leur tournevis, leur ciseau ou leur couteau à palette, ils effectuent des gestes familiers, fiers et précis.

Dans son tablier en cuir usé ou sous sa chemise de physicien aussi longue qu’immaculée, l’artisan enroule, tape, coupe, lisse ou rejette à poignées les tissus ou matières toujours très noblement. La main de l’artisan continue d’aller et venir, de manier la soie comme le stylet numérique, de dessiner et de recommencer. Encore et encore. Parce que « Nous sommes les objets que nous créons » ! Malgré la foule qui l’observe, il semble aussi concentré qu’un moine bouddhiste en pleine méditation. Tel un témoin des temps révolus et du monde d’aujourd’hui, l’artisan Hermès endosse mieux que personne la cape du Passeur d’Art. Par-là, son geste devient celui d’un auguste artiste de l’ombre..!

Haute silhouette parmi les badauds venus défier leurs propres curiosités et percer les mystères d’une légende bien fondée, celle d’un sellier français devenu emblème de la mode, l’artisan domine dans cet univers qui est le sien. Il parle, explique avec passion, joue avec les couleurs comme avec les fils du bout de ses aiguilles. Sans lassitude, il livre quelques-uns de ses secrets jalousement gardés au sein de la maison Hermès. Tel un Diderot des Années Lumières, il nous éclaire sur les mots qui ponctuent l’ « encyclopédie Hermès » : « Fileter », « Perler », « Cadrer », « Griffer », « Bichonner », « Putoiser », « Chantourner », « Remater », « Tarauder », …

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le petit plus ? La présence de notre cuisinière préférée  Angèle ! En effet, après tant d’émotions, il était temps de se retrouver à La Guinguette d’Angèle, installée dans l’aile gauche du Carreau du Temple pour nous proposer ses fameux menus bio et boissons artisanales. Un coup de cœur pour son cake au matcha et à la framboise. Miam !

HERMÈS HORS LES MURS – Rencontre avec les artisans d’Hermès
Rendez-vous
du 18 au 25 novembre de 11 heures à 20 heures
le 26 novembre de 11 heures à 17 heures
les 18 et 24 novembre jusqu’à 22 heures

Screen Shot 2015-11-04 at 6.48.46 PM

Publicités