(Expo) : Oscar Wilde, l’impertinent absolu au Petit Palais


Dans le cadre de Paris Musées Off et de l’expo au Petit Palais « Oscar Wilde l’impertinent absolu », La Mode à la Française a eu l’opportunité de se rendre à la soirée Born To Be Wild pour jouer l’impertinence à l’occasion d’une soirée exceptionnelle dédiée au dandysme. 

Une nuit de décembre, alors que les musées parisiens ferment leurs lourdes portes, le Petit Palais s’éveille et s’illumine de mille feux pour accueillir une foule de privilégiés venus ressusciter une époque, celle d’un certain dandy anglais, le célèbre Oscar Wilde. Ce soir là dans l’immense hall splendide, les robes longues, les corsets et les larges chapeaux à fleurs étaient de rigueur pour rencontrer l’ombre d’Oscar Wilde qui planait dans ces lieux… Une visite nocturne inoubliable !

Parce qu’Oscar Wilde est un mythe, parce qu’il incarne une époque à lui seul, parce qu’il est un personnage de roman, du roman de sa vie digne de celles des plus grands, parce que son destin est comparable à celle d’un roi déchu, d’un artiste incompris, autant admiré que haï, autant aimé qu’aimant (mais toujours les bonnes personnes), parce qu’il avait l’étoffe d’un génie et qu’il aimait Paris par dessus tout, parce qu’il a connu la gloire du succès comme la déchéance de la trahison, pour toutes ces raisons, Oscar Wilde nous est familier et touchant.

L’exposition que lui consacre en ce moment le Petit Palais nous ouvre en grand les portes de son intimité, de sa vie depuis son petit collège anglais jusqu’aux barreaux d’une prison en passant par ses multiples voyages à travers l’Amérique et l’Europe. A travers les portraits de ses mentors, de ses admirateurs, de sa famille, les écrits de son enfance (où il écrivit une lettre déchirante à sa mère après la mort de sa petite soeur) et de la fin de sa vie (où il écrivit une lettre d’amour à son amour interdit), on découvre les faiblesses d’un homme hors de son temps et pourtant soucieux de diffuser à ses contemporains les secrets du Beau, de la Beauté, de l’Art et de l’Inutile.

Pourquoi on y va ? Parce que c’est la première grande expo française consacrée à Oscar Wilde. Parce qu’Oscar Wilde fut un parfait francophone et ardent francophile. Nous lui devons bien cela !

Un coup de coeur ? Au cours de la visite, nous avons assisté à la prestation exceptionnelle de deux comédiens adeptes de la SAPE, comprenez la Société des Ambianceurs et des Personnes Elegantes ! Une leçon de style et d’humour en direct. On y croyait presque !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

COMMISSARIAT
Dominique Morel : conservateur en chef au Petit Palais
Merlin Holland : conseiller scientifique
Oscar Wilde, l’impertinent absolu
Du 28 septembre 2016 au 15 janvier 2017
Avenue Winston Churchill 75008 Paris
petitpalais.paris.fr
Screen Shot 2015-11-04 at 6.48.46 PM
Publicités