(Expo) Song Dong « ODI » à la Galerie Xinhua : à découvrir avec les yeux du coeur !


A la galerie Xinhua, la rédaction a eu l’opportunité d’assister au vernissage de l’exposition de l’artiste chinois Song Dong « ODI », signifiant « toutes les personnes, tous les visages ». Une découverte artistique et spirituelle qui mérite bien un papier !

La foule immense gravitait cette nuit-là autour du principal intéréssé (notre cher Song Dong) et le brouhaha ambiant pimenté par le bruit des coupes de champagne s’entrechoquant illustrait la joie de vivre des invités, tel le souhait de Song Dong. Malgré tout, un brin de légèreté et une pointe de sage philosophie se faisaient sentir. Porté par le « daimon » de Socrate, Song Dong nous a ouvert les portes de l « ’intelligence de l’âme » : ses oeuvres sont le reflet de la lumière intérieure de chaque personne.

En effet, l’exposition de Song Dong baptisée « ODI » est l’occasion pour l’artiste chinois aux talents multiples de nous faire partager l’essence même de son oeuvre globale. A travers des peintures, des architectures et des vêtements, Dong a dévoilé un projet unique étroitement lié à la question de l’environnement. La vitalité qui émane de chacune des oeuvres hétéroclites dégage le pouvoir magique de faire naître la joie face au miracle de la vie et de transformer le désert de nos existences (et de notre être intérieur) en un Oasis ! Saisissant.

Devant une toile monumentale exposée tout le long des murs immaculés de la galerie Xinhua, le spectateur change son regard et remet en cause ses préjugés de grandeur et de petitesse… Equilibre entre la violence rare du phénomène artistique actuel qui rejette tous les conformismes et la sagesse d’une nouvelle « théologie » créatrice, Song Dong invente un nouvel alphabet expressif, fruit de l’intériorité, qu’il nous faut déchiffrer avec « les yeux du coeur ». Remarquable.

Pourquoi on aime ? Parce que Song Dong marie à la perfection sa fibre scientifique, son talent pictural et son penchant pour la poésie. Ancré dans son temps, il exprime son besoin intime d’explorer l’au-delà de la superficialité d’un visage et d’appréhender l’espace en tant que vie intérieure. En imitant à sa façon la Nature, l’artiste figure l’extérieur en nous donnant à voir quelque chose qui fait rejaillir notre vitalité intérieure. Une expérience unique.

Un coup de coeur ? Les magnifiques drapés portés par quelques mannequins ! Parce que les vêtements que nous portons « sont nous »,consciemment ou non. Parce que notre vestiaire est comme un alphabet personnel et que tous les vêtements qui s’y trouvent rangés en sont les lettres… Song Dong nous offre une réflexion fashion bienvenue avant d’entamer la prochaine Fashion Week parisienne ! Un beau cadeau.

Jusqu’au 28 février
Galerie Xinhua
85 Rue du Faubourg Saint-Honoré
75008 Paris

Remerciements @TotemFashion @CrossModeParis @AssociationIAmXYZ @AssociationLInconnu @SNBA @XinhuanewsagencyPAris

Screen Shot 2015-11-04 at 6.48.46 PM

Publicités