(Mode) PFW Haute-couture Automne-Hiver 17-18: Franck Sorbier présente ses Demoiselles !


Du 3 au 6 juillet, Paris célèbrait la haute couture. Après la mode masculine, Paris rayonnait au rythme de prestigieux rendez-vous qui ont ponctué un programme bien chargé ! Tour d’horizon des moments qui ont marqué ces quatre jours. Place au défilé Franck Sorbier.

Cette collection nous en a fait voir de toutes les couleurs ! Le créateur s’inspire de la diversité des richesses de Paris pour créer des pièces structurées en mettant un point d’orgue aux coloris graffiti. Les silhouettes sont engagées, les volumes sont contrôlés mais le charme, propre à Franck Sorbier, reste omniprésent. La taille est marquée, accentuée par des épaules prolongées et des hanches « chips pudding ».

Pour l’hiver 2017-18, Franck Sorbier mélange le savoir-faire patrimonial et son goût certain pour la provocation. Le résultat donne un mix magique d’influence « baroque 40 », de « street art psyché » et d’espagnolades intemporelles !

Quant aux tissus, les ersatz côtoient les soieries. Les fins de stocks, les coupons d’occasion et les fonds de tiroirs sans suite comme les matières plastiques, le satin de soie, les motifs perlés, les velours, l’organza satin, les éléments d’horlogerie et de gémologie, le crêpe lourd mais aussi la guipure et les dentelles, sont autant de trésors qui habillent chacune des robes. Une manière tout à fait nouvelle de parler le langage de la mode ! Un coup de maître réalisé par Franck Sorbier qui signe cette saison l’une de ses collections les plus réussies et les plus magistrales, aussi !

En effet, les matières roturières sont ennoblies et les étoffes précieuses désacralisées comme les lacets colorés ou la dentelle mécanique argent de la Société Choletaise de Fabrication. De même pour les techniques : les dentelles incrustées et appliquées entièrement à la main, le biais ou encore le macramé, les tissus peints à la main, la lirette ou le tressage et la compression. …

Pourquoi on aime ? Parce que ces bas à couture et ces socquettes associés à des sandales esprit 40 et cette châtelaine longueur opéra accentuent cet esprit parisien, cette énergie folle et cette fraîcheur très « you made my Day » !

Un coup de coeur ? Pour la collection Fillettes de Franck Sorbier. La rédaction a complètement craqué pour ces petites princesses vêtues de robes artistiquement colorées à la main, coiffées et chaussées d’acier à la Star Trek !

Remerciements :  fondsdedotationsorbier.com/

 

Publicités