Prix de Diane Longines 2018 : Retour sur un journée sororale et chevaleresque d’exception


Dimanche dernier 17 juin, sur l’Hippodrome de Chantilly et sous quelques gros nuages qui tentaient en vain de masquer le soleil et ses doux rayons, la rédaction de La Mode à la Française a participé à la 169ème édition du Prix de Diane Longines. Une journée sous le signe de la féminité et de l’élégance.

Arrivée précipitée pour la rédaction sur le champ de l’hippodrome de Chantilly pour s’inscrire à l’incontournable Prix Mademoiselle de l’Elégance Longines ! Le temps de bien replacer notre chapeau et d’afficher déjà notre plus beau sourire pour les premiers photographes aux aguets – qui nous regardent par le prisme de leurs gros yeux noirs …! Nous parvenons tout juste à rejoindre le podium du concours d’élégance Longines peuplé de créatures féminines toutes aussi belles que surprenantes. Ces demoiselles de tous âges donnent indéniablement une tournure inattendue à ce défilé riche en émotions.

Vient le temps des mondanités. Direction le carré VIP où nous attend tout le gratin du monde hippique invité par Longines et France Galop. Accueillie par un instant cocktail, la rédaction goute au plaisir de se retrouver dans un cadre si majestueux et si mythique que Chantilly. Dans la plus pure tradition équestre, Longines rend hommage à ce rendez-vous annuel de la meilleure des façons. Sous un chapiteau, aux premières loges des courses, un déjeuner assis-placé nous offre la possibilité de vivre le Prix de Diane sous les plus beaux auspices.

L’après-midi sonne le temps de la féminité, de l’allure et de la délicatesse. Les silhouettes qui déambulent entre les chaises longues et les pelouses inspirent une attitude forte et déterminée. La façon dont elles s’apprêtent et leurs tenues où se conjuguent robes et ceintures, boucles d’oreilles et escarpins nourrissent le parterre…

Rhabillée aux couleurs de la France (un chapeau aux plumes bleu-blanc-rouge signé les Petites Mésanges pour l’une) ou tout en nuances de rose poudré (un chapeau florale signé Carole B. Paris et une robe Valerian Hughes pour l’autre), la rédaction ne boude pas son plaisir. C’est l’occasion de montrer au public venu encore plus nombreux cette année les petites mains et les grands talents français ! Mais aussi de participer au rayonnement d’une maison horlogère : Longines. Car n’est-ce pas « Elegance is an attitude » le slogan de cette entreprise qui travaille depuis 1832 à faire perdurer une tradition élégante ? N’est-ce pas d’ailleurs le Prix de Diane qui redéfinit chaque année l’élégance en matière de montres féminines, de coiffures, de maquillages et d’habillements …?

Qu’elles sont belles ! Qui ? Les Mademoiselles Diane ou la montre Record Longines ? Les deux bien sûr ! Alors que les unes fusionnent les influences fashion, les codes de l’élégance à la française et la couture de la dentelle, de la soie et du plissé, l’autre affiche un cadran de nacre blanche orné de diamants et un boitier en acier serti de diamants…!

Porter un beau chapeau ou une belle robe, c’est comme porter un beau garde-temps à son poignet : il s’agit de célébrer la distinction et de montrer que toutes les femmes sont liées les unes aux autres par leurs charmes et leurs beautés naturels. Bref, par leur élégance. Cette beauté si particulière qui jamais ne fane…

DSC_0363

longines.fr   france-galop.com

Publicités