(Mode) Valerian Hughes : un jeune créateur à suivre de près !


Son avenir s’annonce radieux ! Pour Valerian Hughes, la mode est un terrain de jeu pour exprimer sa vision du monde avec audace, et surtout avec talent. La Mode à la Française vous fait découvrir ce jeune créateur de mode qui a su tirer son épingle du jeu et qu’il faudra surveiller de près. Croyez-en la rédac’, la relève de la mode parisienne est assurée !

La Mode à la Française : Quand avez-vous réalisé que vous vouliez devenir créateur de mode ?

Valerian Hughes : Les belles toilettes, les parures précieuses m’ont toujours fasciné, pourtant je m’imaginais davantage faire carrière en architecture d’intérieure.
C’est une amie qui m’a poussé dans le merveilleux monde de la mode : je gribouillais souvent sur ses croquis, et un jour, elle en a montré un à son professeur, à mon insu. Ce dernier a adoré, et m’a convaincu de me lancer.

Vos 3 designers préférés ?

Tom Ford, Alber Elbaz et sans hésitation Yves Saint-Laurent.

De quelles marques vous inspirez-vous ? Quels arts vous inspirent ? Qui sont vos plus grands modèles et sources d’inspiration, et pourquoi ?

Mes muses sont partout : de la Parisienne qui marche élégamment dans la rue, aux grands créateurs en passant par l’art sous toutes ses formes. Parce que l’inspiration naît partout et n’importe quand.
Je peux aussi bien imaginer ma nouvelle collection en admirant une peinture de Basquiat, qu’en regardant Catherine Deneuve ou Pénélope Cruz sur les grands écrans.

Pouvez-vous nous présenter brièvement votre collection?

Fraîcheur et douceur sont au rendez-vous cette saison, avec une couleur nude mise à l’honneur, et un choix méticuleux de matières nobles et légères telles que la soie ou le crêpe de chine. Entre jeux de plissé et techniques de superposition, les robes et chemisiers de cette nouvelle collection ont été pensés pour faire rayonner nos femmes cet été, avec finesse et sobriété. Quant à la collection couture, elle est le fruit d’une collaboration avec une artiste peintre d’État. Les couleurs sont plus sombres, mais l’originalité vit dans les motifs colorés et riches de significations.

Quelle est votre signature?

Le détail. Il n’y a pas une création qui n’ait pas sa propre particularité. Une fente, des boutons ornés de ma dentelle Valerian… Ma signature vit dans la petite touche, toujours suffisamment subtile pour faire toute la différence.

Comment voulez-vous que les Parisiennes se sentent en portant votre collection?

Belles. Je veux qu’elles réalisent leur beauté, et qu’elles soient sublimées. La Parisienne est charmante et élégante, le vêtement doit donc être à son image.

Quelle serait LA collaboration dont vous rêvez?J’aurais réellement aimé travailler avec Hedi Slimane et Stephen Jones. Deux univers différents, mais des créations merveilleuses et des styles particulièrement recherchés. Alors oui, si je devais imaginer ma plus belle collaboration, ce serait sans aucun doute avec eux. Et poussons le rêve à son zénith, une collaboration avec ces deux grands maîtres, oui, mais au Crazy House !

Une égérie pour représenter votre marque ?

L’actrice Hélène Fillières pour son look de caractère et sa personnalité affirmée.

Quelles sont vos ambitions pour l’avenir?

(rires). Mes ambitions sont infinies. Tellement de choses à créer, tellement d’aventures à vivre : lancer une ligne d’accessoires, ouvrir d’autres boutiques à Paris, explorer le marché américain… Valerian Hughes n’a pas fini de vous surprendre.

Le son à fond dans votre I.Pod ?

J’affectionne tout particulièrement le jazz, pour son élégance et sa richesse. D’ailleurs, que ce soit chez moi, ou dans ma boutique, mon tourne-disque tourne à plein régime.
Souvent, je laisse aller mon inspiration au rythme des compositions d’Oscar Peterson ou de Count Basie, ce sont ces deux génies du blues qui me bercent.

Votre tenue fétiche ?

Combinaison smoking, avec des escarpins noirs vernis : un sans-faute.

Vos lieux préférés à Paris ?

Paris c’est la ville aux mille visages, et j’aime cette diversité : les lieux de prestige comme le Plaza Athénée ou Le Collectionneur, mais également les espaces où la nature s’éveille, comme les Jardins du Luxembourg et d’Acclimatation.

La Mode à la Française, ça vous évoque quoi ?

4 mots. Élégance, raffiné, féminité, simplicité.

Retrouvez l’univers de Valerian Hughes en cliquant ici !

LA BOUTIQUE
6, RUE DE L’EXPOSITION
75007 PARIS

valerianhughes.com

Publicités

2 commentaires sur “(Mode) Valerian Hughes : un jeune créateur à suivre de près !

Les commentaires sont fermés.