Si c’est une tradition pour La Mode à la Française de rédiger le dernier article de l’année sur le thème des coups coeur culturels, c’est la première fois que le site aborde pour l’occasion le lieu mythique de la Fondation Louis Vuitton qui accueille « Egon Schiele » et prolonge (!) « Jean-Michel Basquiat » jusqu’au 21 janvier 2019.  

Il faut préciser que ces deux artistes, que tout semble opposer, incarnent différemment mais avec la même force l’évidence de leur talent génial et leur style artistique, perçus aux yeux du monde comme purement universels. Et Paris n’incarne-t-elle pas cet esprit qui n’a eu de cesse de sublimer les artistes au fil du temps ? Schiele et Basquiat sont donc les invités de la Fondation Louis Vuitton. Un duo d’hommes libres. Deux incarnations de l’art moderne. Rien d’étonnant à ce que cette exposition rassemble le public parisien, venu très nombreux depuis le 3 octobre !

A travers cette exposition inédite, Basquiat et Schiele ouvrent les portes de leurs mondes respectifs teintés de pas mal d’affinités, d’effets miroirs, d’émotions croisées et de valeurs partagées. Ce que met sobrement en lumière l’article qui suit …

Pourquoi on aime ? Parce que cette exposition est une explosion de couleurs. Du début à la fin, de la première galerie à la neuvième, les camaïeu stridents font légion. D’un côté, les lignes expressives et les harmonies artistiques d’Egon Schiele servent la cause des formes … Des formes aigües, nerveuses, cassées qui traduisent l’obsession du peintre autrichien pour les corps, les marionnettes, et pour son propre corps. A la plume, à la gouache, au crayon, Egon Schiele dessine des visages au masque cadavérique, des doigts étirés et écartés à l’extrême. Mais, d’une réalité malmenée, l’artiste nous conduit peu à peu vers des oeuvres aux volumes plus adoucis …

De l’autre côté, le côté outsider, la vision avant-gardiste et l’attitude rebelle de Jean-Michel Basquiat ressuscitent les murs des galeries de la Fondation Louis Vuitton. Cela parait comme une évidence que l’oeuvre du street Artist américain ait inspiré Suzanne Pagé, Dieter Buchhart et Olivier Michelon – les commissaires l’exposition ! On aime ce point d’achoppement entre le king du graffiti et Andy Warhol himself, qui a abouti à la géniale production d’une centaine de toiles ensemble. Mais, face à la force et à la somptuosité des couleurs, face à l’utilisation du « Noir » comme protagoniste principal de ses peintures, le public demeure sans voix. Quant à ses oeuvres peuplées de personnages qui semblent sortis de bandes dessinées, de silhouettes squelettiques, d’objets quotidiens bizarres et de slogans poétiques, un seul mot -s’il en est un- : « Sapristi ! »

Un coup de coeur ? Pour la rage qui explose des tableaux crus, bruts et déformés de Schiele. Pour ces regards qui nous fusillent et qui nous électrisent au plus profond de notre être.

Pour cette merveilleuse découverte qu’est l’oeuvre dépouillée, vive et furieusement tendre de Jean-Michel Basquiat. Lui qui clamait «  Je commence une image et je la termine. Je ne pense pas à l’art quand je travaille. J’essaie de penser à la vie. »

JEAN-MICHEL BASQUIAT & EGON SCHIELE
Jusqu’au 21 janvier 2019 (Jean-Michel Basquiat)
Jusqu’au 14 janvier 2019(Egon Schiele)

Informations pratiques
Réservations :
Sur le site http://www.fondationlouisvuitton.fr

Horaires d’ouverture (hors vacances scolaires)
Lundi, mercredi et jeudi de 11h à 20h
Vendredi de 11h à 21h, Nocturne le 1er vendredi du mois jusqu’à 23h
Samedi et dimanche de 9h à 21h
Fermeture le mardi

Horaires d’ouverture (vacances scolaires)
Tous les jours de 9h à 21h
Nocturne le 1er vendredi du mois jusqu’à 23h

Horaires d’ouverture (du 15 au 21 janvier 2019)
Tous les jours de 8h à 22h

Accès :

Adresse : 8, avenue du Mahatma Gandhi, Bois de Boulogne, 75116 Paris.
Métro : ligne 1, station Les Sablons, sortie Fondation Louis Vuitton.
Bus 244, arrêt devant la Fondation le week-end.

Navette de la Fondation : départ toutes les 15 minutes de la place Charles-de-Gaulle – Etoile, en haut de l’avenue de Friedland. (Service réservé aux personnes munies d’un billet et d’un titre de transport – billet aller-retour de 2 € en vente sur www.fondationlouisvuitton.fr ou à bord

Publicités