Haendel, Lully, Blanchard, Campra, de Lalande, … ressuscitent les bosquets et bassins du Château de Versailles. Le temps d’un été, ces quinze salons de plein air retrouvent leur vocation première : faire la fête,  goûter aux plaisirs des jeux, de la musique et de la danse ! Les Grandes Eaux et Jardins Musicaux sont à découvrir sans plus attendre.

L’enthousiasme de cette perspective était bien là ! Des semaines d’attente… et le week-end dernier, au cours de l’été caniculaire parisien, la rédaction de la Mode à la Française a enfin visité le Château de Versailles pour une journée féérique. Bercée par les musiques baroques, elle s’est rendue sur les traces du Roi Soleil. Elle a foulé le sable des allées et autres bosquets que le roi lui-même et toute sa cour prenaient un (malin) plaisir à parcourir.

Un après-midi dans les jardins ….

Pierre angulaire de la promenade dans les jardins et au bord des bassins du Château de Versailles, la musique s’invite partout et prend ses quartiers. Démodée ? Désuète ? Passée de mode la musique Baroque ? Que nenni ! De toute beauté, ces sculptures d’eaux et de verdures mises en musique se métamorphosent en des œuvres concertantes, véritables monuments d’histoires, de génies, de talents et de modernité. Elles font vibrer l’âme musicale de tous les publics par les émotions exaltées qu’elles transmettent. Les statues et la géométrie architecturale des lieux sont admirables par leur incommensurable expressivité. Tout se prête à merveille aux mélodies enchanteresses. La magie opère véritablement !

Une soirée au château …. 

Clavecin, viole de gambe, luth, théorbe, mandoline… et flûte à bec ! Voilà d’anciens instruments que l’on découvre et qui nous guident tout au long de notre déambulation dans les couloirs déserts des appartements de la Reine. Depuis le vestibule de la Chapelle jusqu’à la cour de marbre, ces airs nous trottent dans la tête.  Traversant les âges – et les salles, nous fredonnons cette musique tout en nous pavanant devant les tableaux, les fastueuses cheminées, les lits à baldaquins, les lustres et autres mobiliers qui peuplent désormais les pièces du château. 

Alors que le soleil se couche peu à peu à l’horizon du Grand Canal derrière la forêt d’arbres touffus au loin, la Galerie des Glaces s’illumine… Et c’est alors que l’aile du Midi voit arriver la sultane et ses courtisanes. Un ballet sous nos yeux prend forme et prend vie. A la fois cocasse et très bien menée, la chorégraphie de cette sérénade répond parfaitement aux codes de la tradition : divertissante à souhait, jouée à la tombée de la nuit, les soirs d’été, … Tout est fait pour notre unique et plus grand plaisir : les danseurs de la Compagnie de Danse L’éventail et les musiciens des Folies Françoises célèbrent une joie certaine de vivre et surtout cet irrésistible vent de grandeur qui soufflait de part en part du Château de Versailles.

Un coup de cœur ? Pour la création des costumes signée Marie-Hélène Repetto et notamment pour les tenues (grandes chausses et pantalons de velours) des deux écuyers qui s’essayèrent à l’épée dans la cour de marbre. Coutures, broderies, crochets,… Les habits que l’on admire prennent vie à mesure que les textures se mêlent, que les volumes se donnent et que les textiles s’ennoblissent… Histoire de cultiver encore un peu plus notre « imaginaire » !

Une nuit sous les feux ….

Le Tapis Vert… Ah ce fameux tapis vert ! Vaste pelouse percée par André Le Nôtre et entourée d’un impressionnant cortège de statues de marbre, cette perspective se voit parée d’une série d’installations pyrotechniques époustouflantes. Le GroupeF nous met en joie et sait nous surprendre par ces hautes flammes ponctuant en cadence une mélodie festive ! Véritable œuvre théâtrale à ciel ouvert, ce spectacle nocturne n’en finit pas de subjuguer, colportant ces effets de lumières autour du parc domanial. Avide de trouble et d’enchantement, la rédaction de la Mode à la Française salue la maîtrise d’outils d’expression originaux pour nous ouvrir à un si beau langage artistique. Comment rendre un plus bel hommage aux terres de celui que l’on surnommait si bien le Roi de Feu …? 

Les grandes eaux musicales

Tous les samedis et dimanches jusqu’au 27 octobre 2019

Le jeudi 15 août 2019

Horaires des grandes eaux musicales : 

Ouverture des bosquets de 9h à 19h

Mise en musique de 10h à 19h

Mises en eau :

Week-ends et jours fériés :

– Mise en eau de 11h à 12h puis de 15h30 à 17h

– Mise en eau du Bassin du Miroir toutes les 10 minutes de 10h à 19h

– Mise en eau du Bosquet du Théâtre d’Eau de 10h à 19h

– Mise en eau du Bassin de Neptune toutes les 15 minutes de 10h à 17h puis de 17h45 à 19h

– Final – mise en eau historique du Bassin de Neptune de 17h20 à 17h30

Achetez un billet en cliquant là 

 

Les jardins musicaux

Tous les mardis jusqu’au 29 octobre 2019.

Tous les vendredis jusqu’au 25 octobre 2019

Horaires des jardins musicaux :

Ouverture des bosquets de 9h à 19h

Mise en musique de 10h à 19h

Mise en eau :

Mise en eau du Bosquet du Théâtre d’Eau de 10h à 19h

Mise en eau du Bassin du Miroir toutes les 10 minutes de 10h à 19h

Mise en eau du Bassin de Neptune toutes les 15 minutes de 10h à 19h

Achetez un billet en cliquant là 

 

Les grandes eaux nocturnes

Tous les samedis jusqu’au 21 septembre 2019de 20h30 à 23h05

Horaires et mises en eau :

Grande Perspective : mise en eau et mise en musique de 20h30 à 23h05

Bosquets : mise en eau et mise en musique de 20h35 à 22h45

Feu d’artifice final de 22h50 à 23h05

Achetez un billet en cliquant là 

 

La Sérénade Royale

Tous les samedis jusqu’au 21 septembre 2019. Séances à 18h30, 18h50, 19h10, 19h30, 19h50.

Achetez un billet en cliquant là 

chateauversailles.fr

Publicités