(Expo) Monet-Mitchell à la Fondation Louis Vuitton


La nouvelle exposition de la Fondation Louis Vuitton vaut bien un petit détour par le bois de Boulogne. Non contente de délaisser les arbres majestueux et encore bien verts de ses allées, la rédaction de la Mode à la Française a quitté un lac pour un autre : celui de Giverny où Monet contempla tant de fois les nénuphars .. Aujourd’hui, c’est sous le prisme original de l’oeuvre de l’américaine Joan Mitchell que l’on entre dans le jardin intime du génie de l’impressionnisme.

Remarquable. Tel est le mot pour définir cet évènement culturel automnal. En effet, unique par son ampleur et sa puissance poétique, l’exposition Monet-Mitchell nous ouvre un monde que l’on pourrait définir comme « expressionnisme de l’abstrait ». Car, en effet, chacune des oeuvres du peintre français révèle peu à peu non pas tant une multitude d’aplats de couleurs bleutées teintées ça et là de quelques touches de roses, de blancs mais une émotion vive. Ce « feeling » résultant d’une contemplation extraordinairement profonde et intense de la nature et du paysage environnant. Et voilà donc le lien (si étroit) qui le lie à l’artiste peintre Joan Mitchell.
Amoureuse de la France, puis de la campagne normande (à Vertheuil, sur les bords de Seine où elle acquiert une maison et y demeurera la plupart de son temps), elle est habitée par une étrange sensation de fusion presque lyrique avec les paysages qui l’entourent…

Pourquoi on aime ? Parce que, si l’on veut bien s’y arrêter et ouvrir son coeur, l’univers de Joan Mitchell largement à découvert dans une rétrospective (1ère partie de l’exposition) nous paraît familier. En effet, ces gigantesques polyptyques composés d’aplats de couleurs éparses sont tous des messages qui invitent à l’éveil des sens… Car, l’une des caractéristiques de Joan Mitchell est bien celle de traduire des poèmes qui l’ont touchée en poésie de lumières capturées sur une toile immaculée…

Un coup de coeur ? Plutôt deux ! Tout d’abord, la très fameuse « Agapanthe » de Monet peinte entre 1915 et 1926. Sur près de treize mètres séparés en trois, cette fresque est d’une telle majesté que le public ne peut que y re-poser son regard et se laisser emporter par le vent des feuillages et le bruissement du cours de l’eau…

Ensuite, la série « Grande Vallée » de Joan Mitchell peinte entre 1983 et 1984. Ce groupement de dix tableaux inspire à la fois une folle allégresse picturale devant cette exaltation de la couleur et un sentiment de vertige devant cette infinie clarté… Bref, tout comme le sont les oeuvres de Monet et de Mitchell, cette exposition est bien monumentale !

« Monet – Mitchell » et la « Rétrospective de Joan Mitchell »
Fondation Louis Vuitton
8 avenue du Mahatma Gandhi
Bois de Boulogne, Paris – France
Du 5 Octobre 2022 au 27 Février 2023