Les Nanas de La Mode à la Française (Hommage à Niki de Saint Phalle)


Par Diane Z.

Ce mois de Novembre est riche en événements marquants (heureux et malheureux…). Pourtant, très souvent ce sont les pires souvenirs qui restent gravés en mémoire et qui empêchent d’apprécier les petits bonheurs du quotidien. Plus que tout, il est alors nécessaire de rappeler que malgré les épreuves, l’attitude à adopter doit être celle d’une femme souriante, droite et joyeuse. Être une de celle que l’on remarque par sa simplicité, sa pureté, sa légèreté. Celle qui ne cherche pas artificiellement à se faire aimer et admirer. Celle qui ne cherche rien, ne trouve rien. Celle qui est sans pourquoi et qui ne suit qu’un seul but : vivre un point c’est tout.

Chaque matin, il suffit d’apprécier l’existence, le don de la vie. Indépendante, la femme française vit ici et maintenant. Elle s’attache à l’être et non pas seulement à l’avoir, à l’être ensemble. Sous le soleil, en famille ou entre amis, elle partage ses rires et ses amours…

A l’instar des Nanas de l’artiste Niki de Saint Phalle, la Française « offre sa joie ». Epanouie, libre, féminine, elle incarne encore et toujours la magie de la femme., les sentiments, les joies et les peines du monde. Comme une promesse, la rédaction de La Mode à la Française souhaite que ces moments de lecture soient synonymes d’instants festifs, sources de joie et d’enchantement.

Tout particulièrement alors que vient l’hiver, le soleil réchauffe les cœurs (et les corps). A l’occasion du premier anniversaire de La Mode à la Française, la rédaction a réalisé une vidéo où le personnage principal n’est pas cette jeune fille en rollers mais bien ce soleil que l’on ne voit pas et en même temps qui crève la caméra ! Comme un signe de bienvenue, les rayons du soleil sont là pour encourager à poursuivre l’aventure, pour irradier d’espoir malgré tout ce qui se passe, pour décupler leur puissance symbolique et éveiller l’inspiration…

Radieuses, les Françaises le seront et le resteront. Quoiqu’il arrive, personne ne pourra éteindre la lumière qui brille en elles et qui accroît leurs sentiment d’être là et de bien (-) être !

Screen Shot 2015-11-04 at 6.45.17 PM

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s